Vidéo

Universités et grandes écoles sur Youtube en 2019

Classement Youtube 2019 #ComESR

Face à Tik-Tok et Snapchat, YouTube ferait presque figure de dinosaure dans l’écosystème des réseaux sociaux. Pourtant, la plateforme se porte bien – YouTube est l’application vidéo la plus rentable au monde – et nombreuses sont les marques publiques ou privées qui continuent de miser sur elle. Cet engouement est-il le même du côté des universités et grandes écoles ? Oui, mais…

YouTube et enseignement supérieur : pas encore l’âge de la maturité !

En trois ans (vous pouvez consulter les éditions 2016 , 2017 et 2018 de notre classement YouTube), nous observons des évolutions douces. Les chiffres sont en croissance continue, tant du côté du nombre de vues que du nombre d’abonnés. Les établissements semblent donc continuer de se mobiliser pour produire plus de vidéos et les poster sur YouTube.

Malgré tout, nous ne pouvons pas nous empêcher de nous demander combien de ces établissements ont établi une stratégie claire et assumée pour monter en puissance sur ce réseau social. Un indice nous met la puce à l’oreille : si l’on additionne l’ensemble des abonnés du top 10 des Business School, le chiffre est bien supérieur à celui du top 10 des universités (110 170 contre 83 348). Pourtant, les premières comptent, au global, moins d’étudiants que les secondes.

Les Business School sont sur YouTube avec un objectif marketing assumé. Elles n’hésitent pas à sponsoriser leurs vidéos pour gagner en visibilité. C’est rarement le cas du côté des universités qui, plus discrètes, y sont souvent dans une démarche de vulgarisation scientifique de leur recherche (sans pour autant cibler un public précis).

Sur ces chaines on trouve aujourd’hui trois types de contenus : les vidéos interviews, les captations et, plus rares, des formats « reportages ». Trois objectifs se distinguent : du marketing (offre de formation), de l’image de marque, de la vulgarisation scientifique.

Retrouvez les Classements par catégories :

En 2019, Youtube a déjà changé

Deux tendances ont structuré l’évolution de YouTube au cours des dernières années. Sur la forme, les vidéos ‘long format’ (moyenne proche des 15 minutes) se sont multipliées. Sur le fond, les publications liées aux jeux vidéos ont explosé – malgré ou à cause ? de l’arrivée en fanfare de Twitch-, même si ce sont encore et toujours les vidéos musicales qui charpentent le nombre de vues.

Autre chiffre méconnu : seulement 0,64% des vidéos postées sur la plateforme dépassent les 100 000 vues. Cela signifie qu’un petit nombre de vidéos mobilisent une énorme part des vues des internautes. Il est donc crucial d’aborder la production d’une vidéo – avec ce que cela suppose d’investissement, de temps passé – à l’aune de ce chiffre. Quelle audience vos vidéos ont-elles vocation à toucher ? À partir de combien de vues peut-on considérer qu’elle a atteint son public ?

Enfin, le réseau a du faire face à un autre problème de fond particulièrement sensible pour les établissements de recherche : celui de la modération des contenus, de la propagation des fake-news et des utilisateurs conspirationnistes. Youtube a promis d’améliorer son algorithme pour cesser de mettre en avant ce type de contenu. Cela bénéficiera-t-il aux contenus produits par les universités ?

Quelques conseils pour vos chaines :

  • Ne pas hésiter à produire des vidéos plus longues (réserver les courtes pour les autres plateformes sociales).
  • Se concentrer sur l’engagement (seule façon pour que les vidéos engendrent le plus de vues possible).
  • Publier moins.

En matière de stratégie de contenu, pour exposer votre marque :

  • soit travailler la fidélité de votre audience d’abonnés en misant sur la régularité de rendez-vous avec votre public.
  • soit travailler à produire du contenu qui rencontre les attentes des utilisateurs de YouTube et miser sur le référencement et les suggestions faites par la plateforme.
  • soit exploiter les moments d’attention liées à l’actualité : exemple le baccalauréat puisque vous êtes légitimes pour prendre la parole sur ces contenus.

// Top 10 Vues

L’école des Gobelins garde la tête de ce classement depuis plusieurs années. Sa recette est simple : les vidéos proposées n’ont rien à voir avec le contenu que l’on trouve habituellement sur les autres chaines d’universités ou d’école. Les courts métrages d’animation réalisés par leurs étudiants rencontrent un large public. Seul changement majeur dans ce top 10 par rapport à l’an passé : l’entrée timide de Polytechnique à la 10ème place.

Youtube - Top Vues 2019 dans l'enseignement supérieur dont universités

// Top 10 abonnés

Les établissements sont encore peu nombreux à avoir compris que les abonnés sont le nerf de la guerre sur Youtube. Leur fidélité et leur engagement est la clef pour donner de la visibilité à vos contenus. La croissance des abonnés du Top 10 est stable et continue. Notons cependant le dynamisme de la chaîne de Grenoble EM (+45% en 1 an).

Youtube - top 10 abonnés dans l'enseignement supérieur dont universités

// Top 10 nombre de vidéos

Une tendance se dégage : ce sont les écoles de commerce et management qui produisent le plus de vidéos : 4 parmi le Top 5 ! Seul l’INSERM (organisme de recherche) arrive à tirer son épingle du jeu pour figurer dans le haut du tableau. Notons que l’EM Lyon a fait du ménage : -251 vidéos sur la chaîne en 1 an. Sans doute le signe d’un changement de stratégie éditoriale.

Youtube - chaines enseignement supérieur avec le plus de vidéos dont universités

// Top 10 engagement

A partir du nombre de « j’aime », « je n’aime pas » et des commentaires postés sous les vidéos, nous avons mesuré un taux d’engagement. Le taux moyen progresse globalement depuis l’an dernier (1,23% en 2018 contre 1,56% en 2019), même lorsqu’on met Les Gobelins à part. Trois établissements font leur entrée dans ce Top 10 : Excelia group, ESCE, INSA Rouen.

Youtube - chaines enseignement supérieur avec le plus fort taux d'engagement dont universités

// Top 10 Vidéos

Cette année, plusieurs vidéos récentes ont rapidement obtenu un grand nombre de vues. Dans certains cas, il est assez évident que des campagnes de sponsoring en sont à l’origine. Les autres, celles qui agrègent des vues depuis plusieurs années, prouvent que les universités et grandes écoles peuvent toucher un large public lorsque la diffusion des savoirs est au cœur de leur démarche.

Youtube- vidéos les plus vues de tous les temps dans l'enseignement supérieur donc universités

Nous tenons à votre disposition la place de votre établissement. Si vous souhaitez la connaitre : laissez un commentaire ci-dessous ou envoyez-nous un message.

Méthodologie.

Pour réaliser nos classements, nous prenons en compte, chaque année, les chaines dont l'url se composait de "youtube.com/user/". Les urls youtube.com/channel/ . Si cette méthodologie permet de ne prendre en compte que les institutions, elle a l’inconvénient d’exclure toutes les chaînes créées par ces institutions. Le CNRS en est le parfait exemple : l’institut ne compte que 8800 abonnés sur sa propre chaîne. En revanche, sa chaîne Zeste de science, dédiée à la vulgarisation scientifique, en compte 22 700. Ce qui la classe dans notre top 10. Cette stratégie, qui consiste à faire exister de façon autonome la "marque" Zeste de science, questionne notre méthodologie, qui devra certainement évoluer dès l'édition 2020.. 

Le contenu de cette note est placé sous licence Creative Commons – Attribution + Pas d’Utilisation Commerciale (BY NC)

// Vous aimez ? Vous pouvez partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *