Instagram web

Classement Instagram : le nombre d’abonnés monte en flèche

instagram

En 2018, pour atteindre des sommets sur Instagram, il fallait miser sur l’ASMR plutôt que sur les photos de paysage ou de chatons. L’ASMR, ce sont ces vidéos – ou bandes sons – qui provoquent chez celles et ceux qui les écoutent un bien-être proche du gratouillis dans le dos. Couper de savon, malaxer de gelée, essuyer de maquillage… Ces vidéos au pouvoir hypnotique ont connu une popularité exceptionnelle sur le réseau social.

Si vous n’avez pas misé sur cette tendance de niche, on espère au moins que vous avez abondamment utilisé – via GIPHY – les GIF, les emoji cœur, ainsi que le smiley sourire. Car oui, Instagram est LE réseau social de l’amour ❤ et de la gentillesse 😊 – quand Twitter serait plutôt celui de la haine 💔 et de la colère 😤, l’actualité en donnant encore un exemple… La firme créée par Jack Dorsey est ainsi en mesure de dire que l’emoji le plus utilisé en 2018 fut le ❤, 14 milliards de fois exactement (dans les commentaires) #BigBrother.

Un nombre d’abonnés qui explose

Du côté de l’enseignement supérieur, la présence des établissements sur Instagram se confirme et s’affirme. Une tendance logique et souhaitable, quand on sait que le réseau social est le plus prisé des adolescents (avec Snapchat), bien loin devant Facebook et Twitter. Il y a donc un coup à jouer, pour communiquer une image positive de votre institution (n’oubliez pas : amour et gentillesse).

Si la hiérarchie de notre top 10 global est, dans les grandes lignes, respectée par rapport à 2017, le nombre d’abonnés quant à lui a explosé en une année, doublant quasiment pour toutes les institutions. Le CNES (centre national d’études spatiales), qui comptait 660 abonnés en 2015 et 35 100 en 2017, en possède désormais 65 600 ! Deuxième du top 10, le CNRS (centre national de la recherche scientifique) atteint les 26 900 abonnés contre 10 200 l’an passé.

L’engagement, la clé sur Instagram

Mais le nombre d’abonnés ne fait pas tout. Instagram est souvent présenté comme le réseau social de l’engagement et de l’interaction. Certaines études évoquent un niveau d’engagement moyen (nombre d’interaction – like, commentaires par posts) un peu supérieur à 3 % quand, sur Twitter, il dépasse difficilement 1%.

On retrouve cette échelle de valeurs dans nos classements. Dans le top 10 global, les taux d’engagements se situent entre 1,18 et 3,59 %. Mais certains établissements explosent littéralement les scores. C’est le cas de deux écoles d’ingénieurs, UniLasalle et l’ENAC – arrivé sur Instagram en octobre 2018 -, qui sont à plus de 14% et 17% d’engagement. Ces deux exemples prouvent que l’engagement n’est pas corrélé au nombre d’abonnés : UniLasalle ne compte par exemple “que” 1 900 abonnés.

Des efforts à poursuivre

Si les audiences des comptes restent plus modestes que sur les autres réseaux sociaux, la forte croissance du nombre d’abonnés et les bons taux d’engagement doivent inciter les établissements à continuer leurs efforts sur Instagram. Comme pour Twitter, Facebook, LinkedIn, il est essentiel de déterminer une ligne éditoriale et de la tenir. C’est la meilleure garantie de succès. Et n’oubliez pas de penser ❤ avant de poster une image 😉

Notre méthodologie. Les relevés ont été effectués le 13 janvier 2019 et sont comparés aux chiffres d'octobre 2017. Le taux d'engagement a été calculé sur les 12 derniers mois, grâce à Influencer Marketing Hub.

Retrouvez les Top 10 par catégories :

Top global

Sans surprise, on retrouve ici en grande majorité les institutions déjà présentes l’an passé, même si les places sont plus mouvantes que sur d’autres classements réseaux sociaux. En 2015, parmi les 10 premiers figuraient 5 business schools. Si ces dernières occupent toujours une bonne place (4 sur 10), les établissements de recherche sont montés en puissance. On ne trouve en revanche toujours pas trace des écoles d’ingénieurs.

Top universités

Avec un taux d’engagement assez faible, l’université de Lyon 2 continue de truster le haut du classement, grâce à ces 8 100 abonnés. Toutes catégories confondues, c’est l’institution qui poste le plus de contenus, avec quelques 4 444 photos. Le taux d’engagement varie énormément d’un établissement à l’autre. L’université Paris 1 – Panthéon Sorbonne est par exemple à 9,85% en ayant posté seulement… 44 fois sur son compte !

Top business school

Même sur Instagram, HEC arrive à prendre la tête des classements 😉 L’institution détrône Kedge, avec ses 15 100 abonnés (contre 7 700 en 2017). Kedge, qui poste beaucoup moins que la première (149 posts contre 866) bénéficie en revanche d’un meilleur taux d’engagement. A noter l’arrivée dans le top 10 de l’ESCP Europe et de l’Edhec.

Top écoles d’ingénieurs

Les écoles d’ingénieurs avancent discrètement sur Instagram. Le top 10 le prouve, avec des nombres d’abonnés bien bien en deçà de ceux des business school. Le premier de ce top, Polytechnique, se situerait à peine à la 10e place du top des écoles de commerce. Mais si l’on compare les chiffres 2018 à ceux de 2017, on voit que les premiers de la liste ont triplé leur nombre d’abonnés (quand les écoles de commerce les ont plutôt doublés). Pour autant, il est intéressant de noter que le taux d’engagement est majoritairement meilleur (supérieur à 3%), avec l’ENAC et UniLasalle qui explosent les scores.

Top écoles d’art et assimilées

Les écoles d’art disposent d’un avantage de choix : elles possèdent en leurs murs des œuvres hautement “instagramables”. Le nombre d’abonnés de notre top 10 est donc assez conséquent, avec les Beaux arts de Paris qui caracolent cette année encore en tête, avec 18 000 abonnés.

Le contenu de cette note est placé sous licence Creative Commons – Attribution + Pas d’Utilisation Commerciale (BY NC)

[Pour partager sur les réseaux]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *