Facebook : 1 million de fans pour les universités françaises

Alors que Facebook communiquait récemment sur son audience Française et franchissait un cap en nombre de connections journalières, nos universités viennent, à leur manière, de passer un échelon symbolique : 1 MILLION de fans sur leurs pages Facebook.

Voici un graphique qui met en parallèle la croissance de Facebook (en utilisateurs mensuels) et le cumul du nombre de fans sur les pages des universités. Les données ne sont pas forcement régulières, elles se fondent sur mes propres relevés depuis 2009.)

1MILLION graph

  • 1 million c’est beaucoup ? Beaucoup et peu à la fois. Beaucoup au regard du nombre d’étudiants inscrits dans les universités françaises  : 1 531 300 (2014/15) , et peu en comparaison du nombre de fans de la page Facebook d’Harvard par exemple (+ de 4M). Les étudiants sont loin d’être potentiellement les seuls fans d’une page Facebook d’université : quid des personnels, quid des alumni, etc…
  • 1 million c’est bien ? Pendant que nos universités mettaient 5 ans à atteindre le million de fans cumulé sur leurs pages, d’autres applications, d’autres usages voyaient le jour, des audiences se structuraient : Instagram (300 millions d’utilisateurs mensuels), Whatsapp (900 millions d’utilisateurs mensuels), Snapchat, Vine, Periscope etc.  Cette celebration du million a donc un petit gout amère. Le gout du retard. Pas nécessairement retard sur l’investissement du dernier réseau à la mode, mais retard dans la réflexion et les choix stratégiques ( quelle plateforme, pour quelles cibles et quels usages).
  • et l’engagement bordel ! A chaque fois que publie des classements quanti j’entends les mêmes remarques : – « et l’engagement ? » – « Et le ratio nombre d’étudiants dans l’université /nombre de fans il est bon non ? ». Mais bon par rapport à quoi ? Quel est l’indicateur ? Les universités françaises ne sont pas mauvaises sur les réseaux sociaux, elles manquent de moyens, et pour la plupart n’ont pas de stratégie/positionnement/culture de la communication. Cela ne les aide certainement pas à choisir d’investir du temps (et de l’argent) sur tel ou tel réseau et à savoir si l’investissement est utile.

Mesure-t-on la qualité d’une université à son nombre de fan sur Facebook ? Si il s’agit de sa qualité académique et scientifique, certainement pas. Mais c’est un excellent marqueur du bien-être de sa communauté, de la fierté de ses personnels et de ses étudiants. On peut aussi y lire sa stratégie, son positionnement, son degré d’attention à ses usagers, et la qualité de son service.

// Vous aimez ? Vous pouvez partager 🙂

Laisser un commentaire

Les champs requis sont marqués avec *.