Analyse de 3 tribunes de présidents d’université

La semaine dernière a été riche en tribunes/interview de présidents d’université, sur différents sujets et supports. Sans comparer l’incomparable, nous avons voulu vous donner une autre lecture de ces tribunes, celle de l’audience. Impossible d’avoir avec précision le nombre d’impressions et de visiteurs sur chacune de ces pages web mais une petite analyse comparative des audiences des supports choisis (source : classement OJD de Février 2015) et du nombre de Tweets générés (source : TOPSY).

Jean-François Balaudé
Université Paris-Ouest
« Pour une université ouverte, responsable, capacitante »
sur le huffingtonpost.fr et letudiant.fr.

 huffingtonpost.fr :
– Classement OJD : 30ème
– Pages vues : 52M
– Visites totales : 13M
– Tweets : 21

 letudiant.fr :
– Classement OJD : 58ème
– Pages vues : 23M
– Visites totales : 5M
– Tweets : 18

Emmanuel Ethis
Université d’Avignon
« Soyons ambitieux pour l’université ! »
sur liberation.fr 

 liberation.fr
– Classement OJD : 19ème
– Pages vues : 53M
– Visites totales : 17M
– Tweets : 8

Gérard Blanchard
Université de la Rochelle
« Notre modèle d’enseignement supérieur est à bout de souffle »
sur le blog d’Olivier Rollot

 orientation.blog
– Classement OJD : Non
– Pages vues : ?
– Visites totales : 80K (07.12)
– Tweets : 8

Comment lire les choix de ses différents médias pour la publication de ses tribunes ?

JF Balaudé a choisi le mix-media : deux supports différents pour une même tribune, un pure-player orienté « politique » grand public (et « châtons » diraient ses détracteurs) et de l’autre un média spécialisé « éducation ». Emmanuel Ethis choisi un quotidien « d’opinion »  qui plus est en accès en partie-restreint (les premiers jours de publication, accès réservé aux abonnés) mais une marque forte dans le paysage médiatique. Autre démarche pour Gerard Blanchard qui sous le format d’une interview à un blog spécialisé n’a sans doute pas d’autre souhait que de s’adresser à la communauté de l’enseignement supérieur.

Comment expliquer la faiblesse du partage de ces tribunes sur les réseaux sociaux ?

Tribunes inintéressantes ?  Trop longues ?  Trop spécialisées  ? Ou bien déficit de communication autour de la tribune ? Potentiel insuffisant de la tribune à créer de la conversation, du clivage (ce très bon carburant des réseaux sociaux) ? etc.  De multiples facteurs peuvent expliquer ce manque de résonance. Cette présence des présidents dans les colonnes de nos médias est pourtant un levier très intéressant pour l’identification des universités par le grand public, leur positionnement sur des sujets de société. Nous espérons en voir d’autres dans les prochains mois. Et en attendant si vous ne les aviez pas lu, tous les liens sont dans l’article :-).

Laisser un commentaire

Les champs requis sont marqués avec *.